Vendredi 31 janvier – 20h30 : Brubeck Time Quartet

Quand on évoque le Quartet de Dave Brubeck, ce sont  notamment « Take Five » ou « Blue Rondo à la Turk »  qui viennent à l’esprit. En effet, peu de groupes de jazz peuvent se vanter d’avoir su créer des «tubes» interplanétaires d’un tel calibre.

Succès d’autant plus étonnants qu’ils sont écrits dans des mesures inhabituelles. Au lieu des rythmes à 2, 3 ou 4 temps auquel le grand public est habitué, beaucoup des compositions du quartet sont basées sur des rythmes à 5 ,7 ou 10 temps pour le moins déstabilisants.

Mais le répertoire du Quartet de Dave Brubeck comprend également certains très beaux standards comme « In Your Own Sweet Way » ou « The Duke » repris par  de nombreux musiciens de jazz. Ce soir ce sera au tour du quartet « Brubeck Time » de rendre hommage à leur inspirateur.

Composé du pianiste Ahmet Gülbay, du saxophoniste Olivier Defays, du contrebassiste Nicola Sabato et du batteur Germain Cornet, le quartet Brubeck Time rendra un bel hommage à celui qui, à la fin des années 50  et 60 connut un immense succès avec des compositions comme celles précitées, sans oublier « Three to get ready », popularisée en France par l’adaptation de  Claude Nougaro : «Le Jazz et la Java ».

Salle Léo Ferré – 65, Avenue du Président F. Roosevelt – 94 – CHEVILLY-LARUE
Bar – Assiettes repas – Boissons
Adhésion annuelle : 10 € – Entrée : 10 € – Étudiants et apprentis : 5 €
Entrée non adhérent : 20 € – Pas de réservation – Places à la salle le jour même.
Ouverture des portes à 20h00
Les mineurs et les demandeurs d’emploi sont nos invités.

Vendredi 17 janvier – 20h30. Cabaret Chanson : Aude Lechangeur « I Love Paris »

Elle était déjà venue nous chanter « BRASSENS AIME LE JAZZ ». Cette fois, elle nous demande : Aimez vous Paris ? Pour elle, la réponse est claire : Elle aime Paris !

Une voix exceptionnelle, un guitariste remarquable, des chansons de Joséphine Baker, Edith Piaf, Charles Aznavour, Serge Gainsbourg, Gershwin, et des anecdotes inédites sur Paris.

Les Champs Elysées, Montmartre, la Tour Eiffel, les bords de Seine, le quartier latin, des lieux romantiques intemporels vont s’animer sous vos yeux et vivre en musique. Ce spectacle émouvant et drôle vous rendra heureux avec le sentiment d’être un peu parisien vous aussi, au fond de votre cœur.

On a tous un petit quelque chose de Paris…

Aude Duhamel est une chanteuse autodidacte, à la voix douce et envoutante, elle vous charme par sa chaleureuse présence et son sourire enjôleur. Comédienne de formation, c’est une interprète qui utilise sa voix pour vous raconter de belles histoires et pour vous transmettre de l’émotion.

Sa formation,  elle l’a faite auprès de la talentueuse chanteuse et technicienne Sara Lazarus et à la London Academy of Music and Dramatic Arts à Londres. Ses musiciens se prennent au jeu de revisiter les plus grands classiques de la chanson française.

Salle Léo Ferré – 65, Avenue du Président F. Roosevelt – 94 – Chevilly-Larue
Bar, boissons et restauration légère à prix doux
Entrée : 10 € – Étudiants et apprentis : 5 €
Pas de réservation – Places à la salle le jour même
Les mineurs et les demandeurs d’emploi sont nos invités
Ouverture des portes à 20h00 – Concert à 20h45

Vendredi 20 décembre – 20h30 : 10e Mi-Nuit du Piano Jazz de Chevilly-Larue

Pour notre 10e MI-NUIT DU PIANO JAZZ, nous avons décidé de mettre à l’honneur deux styles qui mettent régulièrement le feu à notre salle, puisque la réunion sera consacrée au Boogie Woogie et au Stride.

Ce dernier genre, hérité du ragtime, dont il tire ses bases, s’est développé dès 1920 parallèlement au boogie. Il utilise beaucoup plus d’improvisation que le ragtime et se base sur le rythme du swing. C’est un style assez difficile à maîtriser : la main gauche saute typiquement entre une note basse et un accord pour établir la pulsation et le fondement harmonique ; la main droite improvise des éléments mélodiques rapides et syncopés.

Le boogie sera illustré par le pianiste allemand Axel ZWINGENBERGER et par Jean-Paul AMOUROUX. Louis MAZETIER et Philippe SOUPLET défendrons de leur côté les couleurs du stride. Ce sera une soirée endiablée autour des deux pianos où se succèderont tous les intervenants. Simon BOYER, le batteur habitué à jouer avec cette équipe, poussera et insufflera la pulsion à ces musiciens dont la formule (piano, batterie) fit, dans les années vingt, danser des millions d’américains. N’oubliez pas vos chaussures !

Salle Léo Ferré – 65, Avenue du Président F. Roosevelt – 94 – CHEVILLY-LARUE
Bar – Assiettes repas – Boissons
Adhésion annuelle : 10 € – Entrée : 10 € – Étudiants et apprentis : 5 €
Entrée non adhérent : 20 € – Pas de réservation – Places à la salle le jour même.
Ouverture des portes à 20h00
Les mineurs et les demandeurs d’emploi sont nos invités.

Vendredi 29 novembre à 20h30 : Les Cinqopathes

Venus de Provence, LES CINQOPATHES, en route pour participer au fameux JAZZ BAND BALL  (créé en 1964 !) à la Mairie du 5ème de Paris, s’arrêteront dans notre club.

Les Cinqopathes, c’est un quintet de «beaux et jeunes» musiciens parfaitement bronzés toute l’année au soleil de Provence.

A force d’abnégation et grâce à la prise de médicaments à heure fixe, ils ont adapté pour un quintet les arrangements d’orchestres de danse swing des années 20 et 30 trop méconnus comme ceux de Sam LANIN, des IPANA TROUBADOURS, et l’originalité de leur répertoire les font inviter dans les grands festivals de jazz classique en Europe.

Les Cinquopathes, ce sont : Jacques BOULAN au cornet et vocal, Guy CHAMPEME aux anches, Tony BALDWIN au piano,  Jean-Pierre DUBOIS au banjo, et Guy MORNAND à la contrebasse.

Vous le verrez sur notre scène : ces cinq-là n’engendrent pas la mélancolie…

Salle Léo Ferré – 65, Avenue du Président F. Roosevelt – 94 – CHEVILLY-LARUE
Bar – Assiettes repas – Boissons
Adhésion annuelle : 10 € – Entrée : 10 € – Étudiants et apprentis : 5 €
Entrée non adhérent : 20 € – Pas de réservation – Places à la salle le jour même.
Ouverture des portes à 20h00
Les mineurs et les demandeurs d’emploi sont nos invités.

Vendredi 15 novembre – 20h30. Cabaret Chanson : Couleurs Nougaro

J’essaie que dans mes chansons, il y ait une certaine qualité visuelle; que l’oreille devienne œil… (Claude Nougaro, Archives INA)

A l’écho de ces mots, quatre amis musiciens de jazz, amoureux de longue date de Claude Nougaro, nous offrent un concert autour de sa palette si particulière de noirs, de rouges et de blues. Couleurs Nougaro : des notes frottées, des teintes et des harmonies saturées, peintures acryliques plutôt qu’aquarelles.

Je frotte les mots comme des cailloux pour en faire des petites étincelles. (Claude Nougaro, archive INA)

Voici donc un spectacle étincelant mêlant des chansons célèbres à de petits bijoux plus rares. Une alchimie entre la voix et les instruments de jazz, qui promène le public sur le fil de l’émotion. Entre le rose de Toulouse, le rouge de l’enseigne au néon et le noir de la peau de Louis Armstrong, venez découvrir Couleurs Nougaro.

Beaucoup de chansons de Claude Nougaro ont été écrites pour une exécution avec une grande formation, voire un orchestre symphonique. Couleurs Nougaro a pris un grand soin, en réarrangeant le répertoire, de conserver l’esprit initial des œuvres tout en offrant une musique homogène et adaptée à une petite formation.  Bien entendu, ils sont restés fidèles à Claude Nougaro en conservant à la musique des couleurs qui mêlent constamment jazz et chanson française.

Le répertoire choisi alterne des titres célèbres et des chansons peu connues du grand public mais qui n’en sont pas moins de véritables bijoux. L’expérience montre que cet équilibre est très bien accueilli par le public jamais fermé à la découverte.

Au quartet original, composé de Bernard Bérot (chant ), Henri Miezin (piano), Emmanuel Desbois (batterie) et Michel Costandi (basse) s’ajoute maintenant une magnifique section de cuivres, avec Daniel Belard (trombone), Didier Verot (saxophones), Laurent Muguet (trompette et bugle), ce qui ouvre de nouveaux horizons à ce voyage, avec bien entendu des titres comme Nougayork et Le Chat.

Salle Léo Ferré – 65, Avenue du Président F. Roosevelt – 94 – Chevilly-Larue
Bar, boissons et restauration légère à prix doux
Entrée : 10 € – Étudiants et apprentis : 5 €
Pas de réservation – Places à la salle le jour même
Les mineurs et les demandeurs d’emploi sont nos invités
Ouverture des portes à 20h00 – Concert à 20h45

Vendredi 18 octobre à 20h30 : Blues Guitar Brothers

« BLUES GUITAR BROTHERS »
Il s’agit d’un quintet très spécial, mettant en valeur la grande complicité de trois guitaristes qui se connaissent depuis longtemps et bien déterminés à en découdre avec bienveillance et passion commune, mais avec trois styles différents !
Le tout soutenu par une solide rythmique « shuffle »
L’équipe se compose de :
Guitares : François FOURNET, Nicolas PESLIER, Christophe DAVOT
Rythmique : Simon «shuffle » BOYER (batterie) et Leigh BARKER (contrebasse)
Un programme spécial boogie-woogie en hommage à T-Bone Walker, BB King, Billy Buttler et quelques autres grandes figures du blues. Il va faire CHAUD !!!!!!!!

Salle Léo Ferré – 65, Avenue du Président F. Roosevelt – 94 – CHEVILLY-LARUE
Bar – Assiettes repas – Boissons
Adhésion annuelle : 10 € – Entrée : 10 € – Étudiants : 5 €
Entrée non adhérent : 20 € – Pas de réservation – Places à la salle le jour même.
Ouverture des portes à 20h00
Les mineurs et les demandeurs d’emploi sont nos invités.