Vendredi 28 juin à 20h30 : Jean-Michel Proust Quartet « Hommage à Barney Wilen »

Après un hommage à Illinois Jacquet et aux « Texas Tenors » en 2013 (« Flying Home » / BBR C1316), c’est à Barney Wilen que Jean-Michel Proust dédicace cette fois-ci ces deux albums. Barney célébré ici pour son ouverture d’esprit, son goût pour l’éclectisme dans ses choix de thèmes, son élégance de phrasé, sa manière unique d’exposer les thèmes, de créer des climats, de provoquer des émotions. Au travers de cette dédicace, Jean-Michel pense aux différentes influences qui l’ont formé, de Chet Baker à Paul Desmond, de Jimmy Giuffre à Sonny Rollins, de Gerry Mulligan à tous ceux qui, un jour ou l’autre, ont été accompagné par le guitariste Jim Hall. La place de la guitare étant ici centrale.

Avec humilité et déférence, celui qui fut tour à tour homme de radio, de télévision, de presse, directeur artistique de labels de disques, aujourd’hui directeur artistique de festivals et président de l’Académie du Jazz, s’efface une fois de plus pour laisser place au musicien.

Avec Jean-Philippe Bordier, guitare, Nicola Sabato, contrebasse et Mourad Benhammou, batterie.

Salle Léo Ferré – 65, Avenue du Président F. Roosevelt – 94150 Chevilly-Larue
Entrée : 10€, étudiants et apprentis : 5 €, (paiements par chèque ou espèces), les mineurs et les demandeurs d’emploi sont nos invités
Réservation obligatoire par courriel à jazzachevilly@free.fr
Bar – Assiettes repas (sur réservation à jazzachevilly@free.fr au plus tard le dimanche précédant le concert)
Ouverture des portes à 19h30 – Concert à 20h30

Jeudi 23 mai à 20h30 et samedi 25 mai à 15h00 : Concert Lecture autour du livre de Charles Mingus « Moins qu’un Chien »

Dans le cadre du festival Le Grand Dire

Être moins qu’un chien c’est, dit Charles Mingus, être noir et musicien de jazz dans une Amérique blanche qui ne quitte l’indifférence ou le mépris de la communauté noire que pour piller ses valeurs culturelles. C’est, heurté aux refus et vexations, à la dépossession, comprendre très vite que, si l’on n’accepte pas de se plier aux codes esthétiques dominants, si l’on est porteur d’un monde aussi neuf et intransigeant que l’œuvre de Mingus, l’on ne pourra jamais vivre correctement de sa musique, qu’il faudra au contraire trouver tous les moyens de survivre pour lui permettre de se faire entendre. Être moins qu’un chien c’est, tout en luttant contre le pouvoir blanc par la charge revendicative de la création, être forcé, dans le quotidien, de jouer son jeu.

Natascha Rudolf lit des extraits choisis du livre « Moins qu’un chien » accompagnés par la musique de Charles Mingus jouée par Philippe Chagne et Olivier Defays (saxes), Philippe Petit (piano), Cédric Caillaux (contrebasse) et Sylvain Glevarec (batterie).

Deux concerts en partenariat avec le Conservatoire de musique et de danse de Chevilly-Larue, le CemJazz et la Librairie du Plateau.

En première partie le jeudi 23 mai : la classe de jazz du Conservatoire de Musique et de Danse de Chevilly-Larue, dirigée par Philippe Chagne.

Salle Léo Ferré – 65, Avenue du Président F. Roosevelt – 94150 Chevilly-Larue
Entrée : 10 € – Étudiants et apprentis : 5 €
(paiements par chèque ou espèces), les mineurs et les demandeurs d’emploi sont nos invités
Réservation obligatoire par courriel à jazzachevilly@free.fr
Bar – Repas (sur réservation à jazzachevilly@free.fr avant le dimanche soir précédant le concert) : 14€ (plat+dessert)
Ouverture des portes une heure avant le concert

Vendredi 26 avril à 20h30 : Duylinh Nguyen Quartet « Hommage à Peter King »

Il existe une longue histoire entre le grand saxophoniste anglais Peter King, décédé en 2020, et Chevilly-Larue. Il s’est produit plusieurs fois dans notre salle Léo Ferré jusqu’en 2015 et au Théâtre André Malraux. Pour lui rendre hommage, le contrebassiste Duylinh Nguyen, qui a joué une vingtaine d’année avec lui, a fait appel à un immense saxophoniste : Baptiste Herbin, un des meilleurs représentants actuels du saxophone alto en Europe et outre Atlantique. Ils seront accompagnés par le très talentueux Vincent Bourgeyx, sideman très demandé ayant lui-même  joué avec Peter King. La solide section rythmique sera complétée par le grand batteur Mourad Benhammou.

Salle Léo Ferré – 65, Avenue du Président F. Roosevelt – 94150 Chevilly-Larue
Premier concert et adhésion : 20 € – concerts suivants : 10 € – Etudiants et apprentis : 5 €(paiements par chèque ou espèces), les mineurs et les demandeurs d’emploi sont nos invités
Réservation obligatoire par courriel à jazzachevilly@free.fr
Bar – Repas (sur réservation à jazzachevilly@free.fr avant le dimanche soir précédant le concert) : 14€ (plat+dessert)
Ouverture des portes à 19h30 – Concert à 20h30

Vendredi 5 avril à 20h30 : Mourad Benhammou & His Soulful Drums

« Brother » Jack McDuff, est l’organiste des années 60 (bop / hard bop) qui inspira fortement la création du nouvel orchestre de Mourad Benhammou.

« Après avoir dirigé les Jazzworkers durant une vingtaine d’années, formation dans la pure tradition hard bop, j’ai voulu trouver un autre son d’orchestre au travers d’une instrumentation plus originale.  L’association orgue, vibraphone, guitare, sax et batterie donne une certaine couleur qui permet d’arranger et de faire sonner la musique différemment. Le spectre et le son du hard bop planent toujours  au-dessus et au travers d’un répertoire bien  adapté ».

On retrouve certaines compositions de Jack McDuff, ou de musiciens qui sont passés dans son orchestre, notamment le tout jeune et encore méconnu George Benson. C’est notamment lui qui a signé l’indicatif  d’ouverture de concerts des Soulful Drums, le très charismatique « Shadow Dancers »

 A noter également que depuis 2 ans, Mourad Benhammou tourne à l’international avec l’un des derniers guitaristes qui joua avec Jack McDuff : le New Yorkais Mark Whitfield.

Avec Mourad Benhammou (dms), Nicholas Thomas (vib), David Sauzay (ts), Yoan Fernandez (gtr) et Oscar Marchioni (org).

Salle Léo Ferré – 65, Avenue du Président F. Roosevelt – 94150 Chevilly-Larue
Entrée : 10€, étudiants et apprentis : 5 €, (paiements par chèque ou espèces), les mineurs et les demandeurs d’emploi sont nos invités
Réservation obligatoire par courriel à jazzachevilly@free.fr
Bar – Assiettes repas (sur réservation à jazzachevilly@free.fr au plus tard le dimanche précédant le concert)
Ouverture des portes à 19h30 – Concert à 20h30

Vendredi 26 janvier : Harlem Swing Sextet

Les petite formations des années 30-40 de Fats Waller, Teddy Wilson, Duke Ellington, Count Basie, c’est formidable mais qui joue encore ce répertoire ? Le Harlem Swing Sextet !

La souplesse, la musicalité, le swing précis et efficace, les arrangements simples et directs, le phrasé d’avant bop, une rythmique qui tourne toute seule et des solistes percutants et inspirés, tout est là pour revivre cette musique riche et si rare aujourd’hui.

Ce sera l’occasion de revoir des musiciens habitués de notre salle Léo Ferré, accompagnés d’un nouveau venu, le jeune contrebassiste Mattia Vendramin.

Avec : Louis Mazetier (piano), Michel Bonnet (trompette), Michel Bescont (sax ténor, clarinette), Enzo Mucci (guitare), Mattia Vendramin (contrebasse), Sylvain Glevarec (batterie).

Salle Léo Ferré – 65, Avenue du Président F. Roosevelt – 94150 Chevilly-Larue
Entrée : 10€, étudiants et apprentis : 5 €, (paiements par chèque ou espèces), les mineurs et les demandeurs d’emploi sont nos invités
Réservation obligatoire par courriel à jazzachevilly@free.fr
Bar – Assiettes repas (sur réservation à jazzachevilly@free.fr au plus tard le dimanche précédant le concert)
Ouverture des portes à 19h30 – Concert à 20h30

Vendredi 12 janvier à 20h30 : Soirée cabaret avec Leila Duclos « Fille du Feu »

Dans son chant, il y a comme des flammes qui dansent. Dans ses doigts, des feux follets swinguent en diable… Voici Leïla Duclos avec des chansons françaises fraîchement sorties de sa guitare, un jazz aux accents manouches et un scat indomptable ; avec son quartet incandescent, la fille du feu vient enflammer les cordes et nous envoûter de sa voix, une voix qui ne s’oublie pas.

En invité spécial, le guitariste Jean-Philippe Bordier ajoutera sa note personnelle…

Leila Duclos : Chant et guitare, Léandro Aconcha : piano, Jean-My Truong : batterie, Gilles Coquard : basse, Jean-Philippe Bordier : guitare.

Salle Léo Ferré – 65, Avenue du Président F. Roosevelt – 94150 Chevilly-Larue
Entrée : 10€, étudiants et apprentis : 5 €, (paiements par chèque ou espèces), les mineurs et les demandeurs d’emploi sont nos invités
Réservation obligatoire par courriel à jazzachevilly@free.fr
Bar – Assiettes repas (sur réservation à jazzachevilly@free.fr au plus tard le dimanche précédant le concert)
Ouverture des portes à 19h30 – Concert à 20h30