Le vendredi 15 décembre 2017 à 20h30 : 8e Mi-Nuit du Piano Jazz de Chevilly-Larue

La 8e « MI-NUIT DU PIANO-JAZZ » de Chevilly-Larue proposera de retrouver les racines du jazz ; Le blues et son émanation pianistique : le boogie-woogie, mais aussi le « piano stride » ou Harlem stride. Ce dernier style hérité du ragtime, dont il tire ses bases, s’est développé dès 1920 parallèlement au boogie.

Il utilise beaucoup plus d’improvisation que le ragtime et se base sur le rythme du swing. C’est un style assez difficile à maîtriser : la main gauche saute typiquement entre une note basse et un accord pour établir la pulsation et le fondement harmonique ; la main droite improvise des éléments mélodiques rapides et syncopés.

C’est l’excellent Olivier LANCELOT qui défendra les couleurs du stride, tandis que le boogie verra se mesurer le grand spécialiste français : Jean-Paul AMOUROUX avec son illustre disciple Jean-Pierre BERTRAND, tandis que leur jeune émule de 14 ans Nirek MOKAR démontrera qu’il a bien retenu leurs leçons !

Ce sera une soirée endiablée autour des deux pianos où se succèderont tous les intervenants. Simon BOYER, le batteur habitué à jouer avec cette équipe, poussera et insufflera la pulsion à ces musiciens dont la formule (piano, batterie) fit, dans les années vingt, danser des millions d’américains.

Salle Léo Ferré – 65, Avenue du Président F. Roosevelt – 94 – CHEVILLY-LARUE
Bar – Assiettes repas – Boissons

Adhésion annuelle : 10 € – Entrée : 10 € – Etudiants : 5 €
Entrée non adhérent : 20 € – Pas de réservation – Places à la salle le jour même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *